📍 Cela fait un peu plus de 6 mois que j’ai commencĂ© Ă  travailler sur ce projet d’accompagnement des entrepreneures dans la dĂ©finition et la rĂ©alisation de leurs objectifs. Cet article est le tout premier point d’étape pour partager mon expĂ©rience avec toi qui, comme moi, gĂšres tes clients ET la crĂ©ation de formations Ă  cĂŽté  et qui ne parviens pas forcĂ©ment Ă  tout concilier dans l’harmonie la plus parfaite !

Sommaire

  1. Quelques éléments de contexte
  2. Avec quelles activités je jongle au quotidien ?
  3. Petit point sur mon organisation générale
  4. Mes mantras
  5. Les outils que j’utilise
  6. MĂ©thodes d’organisation

💡 Quelques Ă©lĂ©ments de contexte

🎼 J’ai toujours voulu allier mes passions et mon travail (ce qui n’est pas toujours une bonne idĂ©e, quoi qu’on puisse entendre Ă  ce sujet… dis-moi si un article Ă  ce sujet t’intĂ©resse). Pour faire court, c’est comme ça que je me suis retrouvĂ©e Ă  ĂȘtre professionnelle de la communication… dans le secteur du jeu vidĂ©o. Depuis le lycĂ©e, travailler dans ce secteur ludique Ă©tait mon “life goal”, et ma premiĂšre intention Ă©tait de devenir dĂ©veloppeuse de jeux, jusqu’à ce que je me rende compte que cette carriĂšre n’allait pas faire mon bonheur. Et puis, je suis tombĂ©e amoureuse de la communication ❀

đŸ€č‍♀ AprĂšs quelques annĂ©es de salariat dans l’enseignement supĂ©rieur et la recherche, puis dans le secteur des jeux vidĂ©o, j’ai connu ma premiĂšre expĂ©rience entrepreneuriale : lancer avec un ancien collĂšgue un studio de crĂ©ation de jeux vidĂ©o (aujourd’hui fermĂ©). Au bout de quelques annĂ©es Ă  travailler en parallĂšle sur le dĂ©veloppement business de ce studio, pour un job salariĂ© Ă  l’universitĂ© et Ă  la co-construction d’une association pour les professionnel.le.s du jeu vidĂ©o dans ma rĂ©gion, je me suis sentie prĂȘte (et j’ai surtout ressenti un besoin viscĂ©ral) Ă  me lancer seule, en tant que freelance en communication web.

đŸ€č Avec quelles activitĂ©s je jongle au quotidien ?

Aujourd’hui (4 ans 1/2 plus tard), j’ai 2 clients au long cours et un client ponctuel dont la mission va s’arrĂȘter Ă  la fin du mois. Voici mes diffĂ©rentes activitĂ©s :

đŸŽČ J’accompagne, pour le compte d’une agence, des Ă©diteurs de jeux de sociĂ©tĂ©, jeux de rĂŽle et projets ludiques dans leurs campagnes de financement participatif. Je m’occupe de la gestion marketing / communication de ces campagnes, ce qui me permet d’avoir des missions trĂšs variĂ©es (de la crĂ©ation de stratĂ©gies de communication Ă  la gestion de publicitĂ©s sur les rĂ©seaux sociaux et de nos relations avec les crĂ©ateurs de contenu, en passant par la crĂ©ation de sites web, mailings, Ă©criture d’articles de blog… J’apprends de nouvelles choses tous les jours, les personnes avec qui je travaille sont extra, bref, c’est une mission trĂšs chouette sur laquelle je travaille depuis quelques annĂ©es et qui me prend une grande partie de mon temps (au moins la moitiĂ©). Si tu veux en savoir plus sur les campagnes que j’aide, voici le site internet de mon client (en anglais) : http://crowdfunding-agency.com/projects/

đŸ™‹â€â™€ïž Je forme (en prĂ©sentiel quand cela est possible) des porteurs de projets qui souhaitent entreprendre dans la culture, sur les sujets suivants : communication web, financement participatif et gestion du temps. Je travaille avec une association montpelliĂ©raine qui fait un boulot extra, et je suis fiĂšre de participer, Ă  ma petite Ă©chelle, au dĂ©veloppement de leurs projets. De plus, j’apprĂ©cie vraiment les Ă©changes que je peux avoir avec eux !

✉ Ma derniĂšre mission, qui a dĂ©butĂ© en septembre dernier et qui s’arrĂȘtera fin janvier, consiste Ă  faire de la rĂ©daction de newsletters et communiquĂ©s de presse pour une Ă©cole d’ingĂ©nieurs pour laquelle j’ai travaillĂ© dans le passĂ©. Le contexte est un peu spĂ©cial : leur responsable communication a dĂ» s’absenter quelques mois, la responsable administrative est une amie que j’apprĂ©cie professionnellement et personnellement, et je connais dĂ©jĂ  le job et l’Ă©quipe. Pour ĂȘtre 100 % transparente, au vu de mes activitĂ©s et de mes envies (dĂ©velopper mon offre d’accompagnement), je n’aurais pas dĂ» accepter cette mission. Clairement, elle m’a pris un peu plus de temps que ce que j’avais prĂ©vu, et cela a gĂ©nĂ©rĂ© beaucoup de frustration chez moi en cette fin d’annĂ©e 2021.

đŸ„ș Au moment de prendre ma dĂ©cision d’accepter cette derniĂšre mission ou pas, l’émotionnel a pris le dessus. J’ai vu que cela les soulagerait vraiment que j’accepte, et… j’ai acceptĂ©. Humainement, la mission se dĂ©roule extrĂȘmement bien, je fais de mon mieux pour dĂ©livrer un travail qualitatif, mais je sais que lorsqu’elle prendra fin (dans quelques semaines), pour le bien de mon projet, je n’accepterai plus aucune nouvelle mission pour me consacrer Ă  mon projet d’accompagnement, qui me tient tant Ă  cƓur !

đŸ€Ł Et c’est touuuuut ! Bon, lĂ , je rigole, mais j’ai la ferme intention de, progressivement, diminuer cette part de mon temps dĂ©diĂ©e Ă  mes clients, et augmenter celle dĂ©diĂ©e au dĂ©veloppement de mon activitĂ© d’accompagnement.

📋 Petit point sur mon organisation gĂ©nĂ©rale

Si tu as lu le dĂ©but de l’article, tu as compris pourquoi je te dis que mon emploi du temps est un perpĂ©tuel travail de jonglage. Je vais ĂȘtre honnĂȘte avec toi : pour le moment, et malgrĂ© le fait que je sois freelance depuis plus de 4 ans, j’ai encore du mal Ă  jongler.

👍 Cela me fait (un peu) mal de le reconnaĂźtre ici, mais j’ai vraiment envie de partager avec toi mes rĂ©ussites comme mes galĂšres, et je sais Ă  quel point cela peut soulager de savoir que d’autres entrepreneures galĂšrent comme toi et que c’est normal de se sentir au bout du rouleau, ou pas parfaitement organisĂ©e. De plus, j’aime l’idĂ©e de faire cet article aujourd’hui, et d’en refaire un dans 6 mois pour voir les rĂ©sultats de mes expĂ©riences sur mon organisation quotidienne et gĂ©nĂ©rale.

BREF.

⚠ MalgrĂ© le fait que j’ai suivi l’annĂ©e derniĂšre un coaching gĂ©nial sur la thĂ©matique de la gestion du temps, qui a rapidement glissĂ© (et c’est normal) vers l’importance que je donnais Ă  chacun de mes diffĂ©rents temps (le temps consacrĂ© aux clients Ă©tait BEAUCOUP plus important, Ă  mes yeux, que le temps que je consacrais Ă  mes propres projets. Il passait toujours en prioritĂ©. Pas Ă©tonnant que mes projets n’avancent pas 🙄),

⚠ MalgrĂ© le fait que je sois en constant travail sur moi,

⚠ MalgrĂ© le fait que je sois incollable sur les techniques de gestion du temps

Je dois me rendre Ă  l’évidence :

✅ Savoir, ce n’est pas suffisant. ExpĂ©rimenter, passer Ă  l’action, c’est essentiel.

✅ Certains blocages Ă©motionnels peuvent prendre complĂštement le dessus, et il est nĂ©cessaire de travailler dessus avant (ou au moins en parallĂšle) de travailler sur l’organisation. Parce-que si tu as dĂ©cidĂ© de mettre en place une organisation et que tout ton corps te crie qu’il n’a pas envie, qu’il n’est pas motivĂ©, qu’il a peur… Tu fais quoi ?

Rien.

Ah si, tu culpabilises encore plus de ne rien faire !

Voici donc un rĂ©cap des mantras, outils, mĂ©thodes que j’utilise actuellement en tant que solopreneure. Peut-ĂȘtre que tu auras envie d’en tester certains pour voir s’ils te conviennent ?

đŸ§˜â€â™€ïž Mes mantras

Mes mantras, ce sont des phrases qui sont affichées en gros sur mon espace de travail, et que je peux donc lire plusieurs fois par jour pour ne surtout pas les oublier et me redonner un coup de boost quand les petites voix intérieures pas trÚs constructives sont un peu trop vocales.

đŸ‘©â€đŸ« Qu’est-ce que je ferais si je n’avais pas peur ?

Un mantra suggĂ©rĂ© par une formatrice en neurosciences, pour penser “au delĂ  des peurs”, essayer d’aller un peu plus loin que les limitations qu’on s’impose. Se poser rĂ©guliĂšrement cette question est plutĂŽt bĂ©nĂ©fique pour dĂ©finir des objectifs ambitieux !

đŸ‘©â€đŸ« Fait vaut mieux que parfait

Je vous en parlais dans cet article sur le livre “The One Thing”, j’essaie d’aller Ă  l’essentiel, ce qui suppose que je ne vais pas forcĂ©ment passer des heures Ă  peaufiner un travail qui est dĂ©jĂ  trĂšs satisfaisant, mĂȘme s’il n’est pas parfait. Ce petit mantra permet de lĂącher prise et de passer Ă  l’action.

đŸ‘©â€đŸ« Tu m’importunes, je te dĂ©fonce.

(LĂ , tu te dis probablement qu’un fusible de mon cerveau a fondu đŸ€Ł)

On va recontextualiser tout ça : il y a quelques annĂ©es, j’ai dĂ©couvert une illustratrice qui crĂ©e, entre autre, des cartes de (dĂ©sa)voeux et des mugs avec ses illustrations, composĂ©es de phrases insultantes, entourĂ©es de fleurs ou de dessins. Outre mon mug â€œĂ©touffe-toi avec ton croissant” (je rĂȘve de redevenir salariĂ©e et d’aller Ă  la machine Ă  cafĂ© juste pour arborer ce mug devant mes collĂšgues), j’ai affichĂ© quelques cartes qui me faisaient bien rire devant mon espace de travail, dont : “Je me trouve vraiment super”, “Pas dĂ©so”, et “Tu m’importunes, je te dĂ©fonce”. Ce dernier mantra me rappelle qu’il est important que j’ARRÊTE d’ĂȘtre trop gentille et arrangeante avec tout le monde, et que non seulement je dois me faire passer en premier, mais ça serait bien, aussi, que j’apprenne Ă  m’énerver quand on m’importune.

Vive les mugs et mantras passifs agressifs ! VoilĂ  voilĂ Ă Ă Ă Ă .

đŸ‘©â€đŸ« Memento Mori

Alors, celui-lĂ , je l’ai dĂ©couvert il y a peu, et j’ai trĂšs envie de l’ajouter aux autres. En gros, cette phrase en latin qui signifie “souviens-toi de la mort” est utilisĂ©e notamment par les stoĂŻciens pour se rappeler que l’on peut mourir n’importe quand. Certes, au premier abord, ce n’est pas trĂšs gai, mais lorsque j’hĂ©site des semaines entiĂšres Ă  mettre en place une action pour des raisons toutes pourries, je veux bien de ce petit rappel qui me permettrait de relativiser et de faire le premier pas pour mettre effectivement en place mon action. Autant mourir avec le moins de regrets possibles !

Les outils que j’utilise – Mes chouchous ❀

đŸ—“ïž Google Agenda

J’ai une devise : ce qui n’est pas dans mon agenda n’existe pas. J’ai adoptĂ© l’agenda Ă©lectronique depuis des annĂ©es, il est bien entendu synchronisĂ© sur mon smartphone et mon ordinateur, et j’y note tous mes rendez-vous professionnels et personnels, ainsi que mes congĂ©s (je suis mĂȘme abonnĂ©e Ă  un agenda partagĂ© qui propose, chaque jour, un article scientifique pour vivre une vie pleine de sens).

Comme ma mĂ©moire n’est pas trĂšs performante dans ce domaine, je note absolument tous mes rendez-vous dans mon agenda Ă©lectronique. Je prĂ©fĂšre ce format Ă  un format papier, car il est plus facile pour moi d’y avoir accĂšs n’importe oĂč, n’importe quand, et de faire des modifications proprement !

đŸ–„ïž Notion

Un de mes clients me l’a vendu comme un “go to”. Quelques mois plus tard, je dĂ©couvre la formation de J&J Ă  ce sujet, et lĂ , c’est le drame : toute ma vie se trouve maintenant sur mon espace Notion ! J’ai bien entendu un espace pour le dĂ©veloppement de mon projet professionnel d’accompagnement, mais aussi pour noter mes recettes de cuisine, les idĂ©es cadeau, mes notes sur le Human design, la liste des livres que j’ai envie de lire, les notes des formations que je suis… J’adore cet outil, que je couple souvent avec des cahiers en format papier ou des cartes mentales, qui me permettent d’organiser mon cerveau dans un premier temps, et de tout dĂ©velopper par la suite sur Notion.

⏰ Toggle

Pour Ă©tablir des factures Ă  mes clients, je doit noter le temps que je passe sur chaque projet. Non pas pour facturer, Ă  la minute prĂšs, le temps passĂ© Ă  travailler, mais surtout pour faire des ratio et savoir quel pourcentage de mon temps j’ai passĂ© sur tel projet et sur tel autre. Je le fais notamment pour les projets de financement participatifs, car nous travaillons gĂ©nĂ©ralement sur 4 Ă  5 projets en simultanĂ©.

Au delĂ  de cet usage, ce genre d’outil m’a permis de savoir combien de temps par jour je passe Ă  travailler, et replacer le curseur lĂ  oĂč il devait ĂȘtre. Pour te donner un exemple concret, jusqu’à il y a quelques annĂ©es, je pensais que travailler 7 heures par jour Ă©tait mon rythme. Ce qui est normal, puisque c’est ce que la sociĂ©tĂ© nous apprend (aprĂšs quelques annĂ©es Ă  ce rĂ©gime, je ne comprenais pas pourquoi j’étais en permanence fatiguĂ©e…). En enregistrant mon temps de travail effectif, je me suis rendue compte que l’idĂ©al pour ne pas m’épuiser sur le long terme et ĂȘtre super productive, est de travailler environ 4 heures par jour.

J’ai commencĂ© Ă  en parler autour de moi, un peu honteuse, et je me suis rendue compte que c’était le cas de pas mal de monde, au final ! L’étude de mon profil en Human Design il y a quelques mois a terminĂ© de me convaincre : effectivement, je suis Projecteur, aucun centre Ă©nergĂ©tique activĂ©, j’ai une Ă©nergie limitĂ©e et je dois me concentrer sur les actions essentielles pour avancer.

Entendons-nous bien : je PEUX travailler 7 heures par jour. Je l’ai fait pendant des annĂ©es, je le fais encore lorsque je donne des formations. MAIS, ça m’épuise. Une journĂ©e de temps en temps, c’est tout Ă  fait faisable. Sur le long terme, je me retrouve essorĂ©e comme un torchon, sans une goutte de carburant. Donc, dans un soucis d’écologie personnelle, j’apprends Ă  accepter ce rythme, je me recentre sur l’essentiel et je bombarde dessus dans mes heures de productivitĂ©.

📔 Mes cahiers

J’adore mon ordinateur, mon smartphone, mais j’ai une relation particuliĂšre avec mes cahiers. J’ai BESOIN d’écrire, j’aime toucher le papier, j’aime poser mes mots dessus. J’utilise principalement deux cahiers :

  • Un pour faire mon journaling. Depuis un peu plus d’un mois, j’ai mis en place une routine de “future self journaling” (tirĂ©e du livre “How to do the work”, je vous proposerai bientĂŽt un rĂ©sumĂ© ici) pour apprendre Ă  gĂ©rer mon anxiĂ©tĂ©, qui est le problĂšme numĂ©ro 1 de ma vie. Donc, tous les matins, j’écris ma petite routine, je pose aussi quelques pensĂ©es, et ça me fait un bien fou !
  • Un pour mes notes de lecture. Que ce soit pour mes lectures business, dĂ©veloppement personnel ou fiction, je te l’ai dit plus haut, j’ai une mĂ©moire trĂšs sĂ©lective… qui a choisi de ne pas sĂ©lectionner les livres que je lis. ConcrĂštement, si je ne prends pas de notes, je ne me souviens de pas grand chose. Ces notes sont Ă©galement utiles pour mes articles de blog ou le contenu de mes formations, il est indispensable que je les garde Ă  portĂ©e de main. Et comme je n’ai pas mon ordinateur avec moi lorsque je lis, j’ai dĂ©cidĂ© de me procurer un beau cahier que je suis fiĂšre de noircir et relire de temps en temps !

🧼 MĂ©thodes d’organisation

Organisation en demi-journées

📆 Je m’organise principalement en demi-journĂ©es. Le lundi matin, je dĂ©cide, en fonction des rendez-vous notĂ©s dans mon agenda et la charge de travail, quelles demi-journĂ©es de la semaine seront consacrĂ©es Ă  quel projet / client. Cette mĂ©thode n’est pas idĂ©ale, car j’ai toujours tendance Ă  commencer par caser les demi-journĂ©es dĂ©diĂ©es Ă  mes clients, pour ensuite “remplir les trous” avec mes propres projets. On est clairement dans une dĂ©valorisation de mon temps par rapport au temps consacrĂ© Ă  mes clients.

⏰ Bien entendu, j’ai dĂ©fini un “mininum” de temps par semaine Ă  passer sur mon projet professionnel (minimum 1 jour 1/2), mais si on est en plein lancement de campagne de financement participatif, et qu’on ajoute une journĂ©e de formation et une newsletter Ă  envoyer, ça devient vite compliquĂ©, et je peux rapidement m’épuiser et laisser de cĂŽtĂ© le “moins” important, c’est Ă  dire mes propres projets.

đŸ„ș Je ne me sens pas totalement en phase avec cette organisation. J’ai l’impression qu’elle gĂ©nĂšre en moi de l’anxiĂ©tĂ© et de la frustration, et j’ai un plan d’action Ă  appliquer dĂšs dĂ©but fĂ©vrier (date de fin de mon contrat avec mon client ponctuel) : dĂ©terminer des jours fixes dans la semaine pour travailler sur mon projet professionnel. Cela me permet :

✅ De communiquer auprùs de mes clients des jours durant lesquels je ne suis pas disponible.

✅ De ce fait, mon “cerveau” se sent libre de couper tous les moyens de communication et de se concentrer sur le travail Ă  faire, et pas sur un potentiel message que je pourrais recevoir sur Slack pour rĂ©pondre Ă  une question sur tel projet.

👍👎 D’un cĂŽtĂ©, j’ai un peu peur de mettre en place cette organisation, car j’ai besoin de pas mal de flexibilitĂ© pour mon gros client : Ă  certaines pĂ©riodes, le fait que je puisse rĂ©pondre rapidement Ă  une question ou faire une action dans les deux heures peut ĂȘtre crucial pour lui. MAIS, en rĂ©flĂ©chissant, je me rends compte que cette organisation me permet de rester flexible car :

✅ Si j’ai besoin de me libĂ©rer pour une rĂ©union avec un client un jour oĂč je suis sensĂ©e travailler pour moi… si je suis prĂ©venue en avance, je peux permuter des plages de travail dans mon agenda, et donc garder le volume horaire initialement prĂ©vu pour chaque projet.

✅ Si je suis dans une pĂ©riode d’urgences potentielles (par exemple, un gros lancement de campagne, ou une fin de campagne, qui exigent une grande rĂ©activitĂ©), je peux prĂ©voir cela Ă  l’avance dans mon agenda, et “compenser” d’une semaine Ă  l’autre pour, au final, garder mes plages horaires.

✅ Sur l’annĂ©e, je peux Ă©galement travailler un peu plus sur mes projets professionnels lorsque je suis dans une pĂ©riode de creux pour mes clients, et vice versa. L’important Ă©tant, au final, de trouver un Ă©quilibre et de ne pas m’épuiser.

🎯 Objectifs et rĂ©troplanning

Au delĂ  de cette organisation en demi-journĂ©es, j’ai dĂ©fini des objectifs pour mon annĂ©e, et j’ai dĂ©coupĂ© mes premiers mois en sous-objectifs, puis les sous-objectifs en actions concrĂštes Ă  rĂ©aliser. Si tu cherches une mĂ©thode pour dĂ©finir tes objectifs, tu peux suivre dĂšs maintenant mon challenge “5 jours pour des objectifs SMART & Beyond” qui te permet, en 5 jours, de dĂ©finir une liste d’objectifs bien formulĂ©s pour les 3 prochains mois ! C’est gratuit, et c’est par ici !

J’agence ces actions dans un rĂ©troplanning (sur Notion, of course, grĂące Ă  la vision “Timeline” des bases de donnĂ©es), je prĂ©vois des dates limite pour chaque action… que je rĂ©adapte rĂ©guliĂšrement en fonction de ce que j’ai pu faire ou pas, et de mon Ă©nergie du moment.

đŸ€ Club des responsabilitĂ©s

Ensuite, chaque lundi matin, je fais le point avec ma chĂšre MĂ©lanie CarriĂšre, dans le cadre de notre petit “club des responsabilitĂ©s” (merci J&J pour cette riche idĂ©e !), et nous discutons de ce que nous avons fait la semaine passĂ©e, ce que nous prĂ©voyons pour la semaine Ă  venir, ainsi que de nos blocages actuels, nos victoires, etc. Discuter de tout cela avec une autre entrepreneure me permet de m’engager Ă  faire le point chaque semaine sur ce que j’ai prĂ©vu, de se remotiver, d’échanger tout simplement !

💬 On partage ?

👀 Est-ce qu’il y a un mantra, un outil, une mĂ©thode qui te fait de l’Ɠil ? Ou peut-ĂȘtre que tu as mis en place des actions qui se rĂ©vĂšlent diablement efficaces pour toi ? Alors lĂąche un commmmmmm 💬 et on pourra en discuter !

Image Pinterest pour l'article Comment Je GĂšre Mes Clients ET Mon Projet (Janvier 2022) ?

☑ Avec quelles activitĂ©s je jongle au quotidien ?

Plusieurs clients qui me prennent un temps variable et un projet d’accompagnement des entrepreneures dans la dĂ©finition et l’atteinte de leurs objectifs qui enflamme mon cƓur et qui devrait passer en prioritĂ© dans mon emploi du temps !

☑ Mon organisation gĂ©nĂ©rale

J’ai du mal à m’organiser efficacement, mais je me suis rendue compte de deux constats trùs importants.

Le premier : savoir, ce n’est pas suffisant, l’essentiel, c’est de passer Ă  l’action, d’expĂ©rimenter.

Le second : travailler sur les blocages Ă©motionnels qui m’empĂȘchent d’avancer autant que je le souhaiterais est Ă©galement essentiel.

☑ Mes mantras

4 phrases que j’affiche bien en Ă©vidence sur dans mon espace de travail :

✅ Qu’est-ce que je ferais si je n’avais pas peur ?

✅ Fait vaut mieux que parfait

✅ Tu m’importunes, je te dĂ©fonce.

✅ Memento Mori

☑ Les outils que j’utilise

Des outils indispensables dans mon quotidien d’entrepreneure freelance : Google Agenda pour dĂ©charger mon cerveau de la charge mentale de se souvenir de mon emploi du temps, Notion pour organiser ma vie et m’aider Ă  me souvenir de tout ce qui ne concerne pas mon agenda, Toggle pour me rendre compte du temps que je passe sur chaque projet ainsi que de mon temps de travail gĂ©nĂ©ral, et mes cahiers pour le plaisir d’écrire et de prendre des notes lorsque je lis.

☑ MĂ©thodes d’organisation

Les mĂ©thodes que j’applique actuellement ne me satisfont pas Ă  100 %, mais j’ai quelques pistes pour les amĂ©liorer. Je dĂ©coupe mes semaines de travail en demi-journĂ©e, j’établis des objectifs, sous-objectifs et actions Ă  mettre en Ɠuvre que j’agence dans un rĂ©troplanning (sur Notion, of course), et je participe avec une collĂšgue entrepreneure Ă  un club des responsabilitĂ©s.

Rejoins mon laboratoire* d’expĂ©rimentations

Toutes les 2 semaines, je te partage des rĂ©flexions, des outils que j’ai testĂ©s, et des ressources qui pourraient te servir dans ta quĂȘte d’entrepreneure, directement dans ta boĂźte mail !

* Un laboratoire ???
Tout Ă  fait ! J’aime bien m’imaginer comme une scientifique explorant les trĂ©fonds du cerveau des solopreneures. Je considĂšre ma newsletter comme un journal de bord relatant les questions que je me pose, les rĂ©ponses que je trouve, les ressources que je teste et que je crĂ©e (que je t’enverrai d’ailleurs en avant-premiĂšre ici) pour que tu puisses Ă  ton tour les tester et voir si elles te conviennent !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.