☝️Je ne sais pas si tu es dans le même cas que moi : il y a quelques années, j’en avais ras le bol d’entendre parler des objectifs SMART. Dans mon activité de communicante, je les utilisais, mais je ne parvenais pas bien à comprendre pourquoi tous ces critères étaient si importants. En cherchant à comprendre, j’ai plongé dans un monde beaucoup plus vaste que je n’aurais pu imaginer. J’ai découvert, qu’en soi, un objectif SMART n’est pas suffisant, et qu’en y ajoutant d’autres critères, il devient une petite fusée qui va porter notre motivation et notre volonté, jour après jour, sur le champ de bataille intérieur qu’est la vie d’entrepreneure 🚀

✉️ Je développe tout cela avec des exercices concrets dans mon challenge gratuit “5 jours pour des objectifs SMART & Beyond”, mais j’ai choisi aujourd’hui de me concentrer sur la signification des critères SMART, sur les critères qui me semblent importants d’ajouter, et sur pourquoi un objectif bien formulé va t’aider dans ta vie d’entrepreneure.

🎙️ Écoute l’épisode de podcast

Tu veux t’abonner à mon podcast ? Clique ici pour le trouver sur ta plateforme d’écoute préférée !

Sommaire

  1. On détaille chaque critère des objectifs SMART !
  2. Les critères supplémentaires indispensables
  3. L’importance de la formulation des objectifs

Détaillons chaque critère des objectifs SMART, un par un !

🎵 Tu connais certainement la chanson ! SMART est un acronyme pour désigner 5 critères que tous tes objectifs doivent remplir.

  • Spécifique
  • Mesurable
  • Atteignable (ambitieux)
  • Réaliste
  • Temporellement défini

Spécifique

🕵C’est certainement le critère qui était le plus obscur pour moi ! En fait, il s’agit d’un critère ESSENTIEL pour ton cerveau, qui a besoin de phrase formulées clairement, à la fois simples et précises. Plus l’objectif sera clair, plus ton cerveau pourra t’aider à trier clairement les informations qui te parviennent et qui peuvent t’aider à atteindre ton objectif.

💡 Par exemple : “Obtenir 100 inscrits à ma newsletter, depuis mon compte Instagram, avant le 1er février” ou “Publier une fois par semaine jusqu’au 1er mars, en story Instagram, une séquence promotion pour inciter à l’inscription à ma newsletter” sont des objectifs bien spécifiques. A leur lecture, on comprend tout de suite de quoi il s’agit. Si tu le relis dans un mois, tu ne te poseras pas 1 000 questions sur tes intentions lorsque tu l’as écrit.

Mesurable

🧮 Les objectifs que j’ai cités dans le paragraphe précédent sont spécifiques et mesurables. Il est important de QUANTIFIER ton objectif, pour ensuite l’évaluer et éventuellement l’actualiser. Sans ce critère, ton objectif reste une intention, un FANTASME et il te sera impossible de le visualiser précisément.

😎 Si je reprends l’exemple précédent, je sais que début février, je vais pouvoir voir concrètement si j’ai atteint les 100 abonnés sur mon compte, et si j’ai bien posté une séquence de promotion pour ma newsletter en story. Si c’est le cas, je pourrai me fixer de nouveaux objectifs (certainement plus ambitieux), si ce n’est pas le cas, je pourrai essayer de comprendre pourquoi je n’ai pas atteint cet objectif, et l’actualiser si cela est pertinent pour mon activité.

Atteignable (et ambitieux)

Ce critère est très important pour faire en sorte que tu aies envie de travailler à cet objectif :

  • ☑️ Si ton objectif ne te semble pas atteignable et trop ambitieux, le défi sera trop grand et tu te décourageras avant même d’avoir commencé à travailler dessus.
  • ☑️ Si ton objectif est trop facile à atteindre, tu vas t’ennuyer, ne seras pas motivée pour l’atteindre. Tu pourrais même ressentir une anxiété relative à cet ennui (👋 coucou le bore-out ou l’épuisement lié à l’ennui).

📈 De plus, même si un objectif trop bas te permet de rester dans ta zone de confort, il ne te permet pas de progresser. Résultat : tu stagnes, et cela engendre du stress.

Réaliste

🧐 Il va de pair avec le précédent, ajoutant tout de même une petite nuance : si le critère Atteignable renvoie à ce que tu perçois, en interne, de toi-même, le critère Réaliste te demande de regarder à l’extérieur ce qu’il est possible de faire. Pour cela, tu vas aller chercher des informations vérifiées auprès d’autres professionnels, d’études réalisées, ou même de tes propres résultats, que tu as pu expérimenter précédemment. On est d’accord que si tu n’es pas sportive et que ton objectif est de courir un marathon le mois prochain, tu risques de tomber des nues ! De même, lorsque tu cherches des résultats d’autres entrepreneures pour comparer avec les tiens, garde toujours en tête que tu ne peux comparer que ce qui est comparable. Si tu débutes dans l’entrepreneuriat et que tu te compares avec une entrepreneure qui évolue dans son activité depuis 5 ans, il va être difficile d’atteindre ses résultats dans l’année.

Temporellement défini

🗓️ “Ce qui n’est pas dans mon agenda n’existe pas” (citation de… moi 😇)

Comme beaucoup d’êtres humains, si, pour une tâche donnée, je n’ai pas de date limite, soit la tâche n’apparaîtra pas dans mon agenda, soit elle sera sans cesse repoussée, car “ça va, j’ai le temps !”.

🧠 Le cerveau a besoin de ce caractère d’urgence pour inclure un objectif dans son giron de choses à faire. Donc, si ton objectif n’est pas inscrit dans le TEMPS, tu ne t’organiseras pas pour y travailler.

Pire : lorsqu’une autre personne te questionnera sur l’objectif en question, tu lui répondras cette phrase que je DÉTESTE : “Je n’ai pas le temps” (spoiler alert : ce n’est pas une histoire de temps, mais de PRIORITÉS). Sans date limite, ton objectif reste une intention, un FANTASME, une déclaration d’intention vide de sens. Et ce type d’objectif a un impact négatif sur notre motivation et notre confiance en nous. Reste vigilante là-dessus !

🍾 Enfin, avoir une date de fin te permet, une fois atteinte, d’évaluer ton objectif, le célébrer et le faire évoluer !

Les critères supplémentaires indispensables

Comme je te l’ai dit en début d’article, la méthode SMART est un bon début, mais on peut aller plus loin pour te donner un maximum de chances d’atteindre tes objectifs.

💎 R comme RAISON D’ÊTRE : tes objectifs doivent être en lien avec tes raisons d’être, qui sont les piliers de ta vie, ceux sur lesquels tu sais que tu peux te raccrocher à tout moment. Ce qui signifie qu’au préalable, tu as effectué un travail de réflexion à ce sujet (mon petit doigt me dit qu’il devrait bientôt y avoir du contenu à ce sujet dans le coin…). Si ce n’est pas le cas, ton cerveau va placer son énergie dans l’élaboration de stratégies de sabotage pour NE PAS ATTEINDRE les fameux objectifs que tu te tues à fixer.

👆 J’ai déjà observé cette mécanique chez moi. Si mon manager me demandait de réaliser une tâche mais que je ne comprenais pas son intérêt, je n’arrivais pas à faire en sorte que cet intérêt soit mien, et… je trouvais 1000 raisons de faire traîner la tâche. Jusqu’à ce que je COMPRENNE pourquoi il était intéressant POUR MOI que je m’y attelle. Là, une mécanique s’enclenchait alors en moi, faisant de cet objectif le mien.

👀 R comme RESPONSABILITÉ : si tes objectifs ne sont pas les TIENS, si tu n’as pas la responsabilité du succès ou de l’échec de l’objectif, tu vas certainement ressentir un grand stress, ce qui est totalement contre-productif, et peut mener, dans les cas extrêmes, à un burn-out.

🎉 P comme PLAISIR : ce n’est une surprise pour personne, le plaisir est moteur de réussite. Si tu traînes des pieds pour travailler à ton objectif, il y a de grandes chances que madame procrastination entre dans la partie (et il est de notoriété publique qu’elle n’aide pas beaucoup à terminer ses tâches). Le plaisir est une condition pour accéder à un état de fluidité mentale qui t’aide à avancer et, accessoirement, à être heureuse.

🤔 Bien entendu, il est peu probable qu’absolument toutes nos tâches soient vecteurs de plaisir. Dans ce cas, c’est à nous de faire attention à ce que ces tâches déplaisantes servent un objectif qui, lui, t’apporte de la joie !

L’importance de la formulation des objectifs

✍️ La différence entre un fantasme et un objectif est… une question de formulation et de précision ! Tu apprécieras la différence notable entre “En 2022, je veux développer mon activité de formation” et “En 2022, je veux générer un chiffre d’affaires de 20 000 €, en sortant au moins 2 formations et une offre d’accompagnement”. Dans un cas, je sais où je vais et comment. Dans l’autre, je suis dans le flou. Dans un cas, il m’est possible, à tout moment, de savoir où j’en suis et éventuellement d’adapter mon objectif au cours de l’année. Je saurai exactement quand j’aurai atteint mon objectif. Dans l’autre cas, mon curseur d’évaluation va évoluer tout au long de l’année. Je vais me dire “allez, encore quelques ventes et après, je serai satisfaite”. Spoiler alert : tu ne seras JAMAIS vraiment satisfaite de ce que tu auras accompli. Et cela va se ressentir sur ta motivation et ton estime de toi. Tu vas entrer dans une spirale négative qui va entraîner démotivation, stagnation, auto-sabotage. Tu comprends où je veux en venir ?

⛰️ La formulation précise de tes objectifs va également te permettre de créer des sous-objectifs, qui vont te garder motivée tout au long de l’année. C’est le moment où je vais te parler d’un biais cognitif qui va venir expliquer tout ça : le biais d’actualisation hyperbolique.

Qu’est-ce qu’un biais cognitif ?

🧠 Un biais cognitif, c’est une sorte de raccourci que ton cerveau prend lorsque tu dois prendre une décision rapidement. En gros, c’est exactement le même principe que l’illusion d’optique, appliquée à ta pensée : tu sais que ce que tu vois n’est pas conforme à la réalité, mais ton cerveau interprète l’image. Connaître les mécanismes des biais cognitifs ne t’empêchera pas de tomber dans leurs pièges, mais au fur et à mesure, tu en prendras conscience, et tu pourras peut-être en éviter certains de temps en temps ou revenir sur une décision que tu as prise et identifier le biais cognitif qui t’a influencé. Tu peux également adapter ton organisation pour alimenter ce biais à ton avantage. C’est ce qu’on va faire ici avec le biais d’actualisation hyperbolique.

Le biais d’actualisation hyperbolique

🥇 Ce biais nous informe que nous préférons une récompense immédiate (même petite) plutôt qu’une récompense ultérieure plus importante. Le cerveau va avoir tendance à choisir la satisfaction immédiate, c’est notamment pour cela que lorsqu’on travaille sur un gros dossier par exemple, une simple notification d’une application sur notre téléphone sera EXTRÊMEMENT tentante pour ton cerveau, qui va vouloir assouvir tout de suite son besoin de regarder de quoi il s’agit, et avoir sa petite récompense, plutôt que de continuer à travailler.

👀 Comment utiliser ce biais à ton avantage pour la définition d’objectifs ? En définissant des objectifs court-terme, et donc en découpant tes objectifs long-terme en objectifs court-terme, afin que tu puisses, très régulièrement, obtenir tes récompenses (atteinte des objectifs) en restant motivée pour ton objectif long-terme. Chaque “petit” objectif est un pas de plus, que tu vas atteindre rapidement. Et si tu as structuré ton cheminement vers ton objectif long terme, tu devrais y arriver sans trop d’encombres, en gardant ta motivation !

Ton cerveau travaille pour toi

⚙️ Enfin, et ce n’est pas négligeable : lorsque tu as formulé un objectif, que tu l’as en tête, ton cerveau va travailler pour toi ! Enfin, plus particulièrement, ton centre de l’attention, qui aura bien en tête ton objectif et qui va utiliser cette information pour faire remonter à ta conscience tous les éléments que tu captes dans ton environnement et qui pourraient t’aider à atteindre cet objectif. Un peu comme un GPS qui t’amènerait à destination. En effet, chaque jour, tu es bombardée d’informations que ton cerveau va traiter pour toi, et il ne fera remonter à ta conscience que les informations qu’il juge “intéressantes”. A partir du moment où tu réfléchis, formule et pose une intention sur un objectif, tu l’imprimes dans le centre de ta conscience, qui l’ajoute à ses “filtres”. Utile !

💡 Si tu souhaites appliquer tout cela grâce à des exercices complets, je t’invite à rejoindre mon challenge gratuit “5 jours pour des objectifs SMART & Beyond” dès maintenant !

☑️ Quels sont les critères d’un objectifs SMART ?

Un objectif SMART doit être spécifique, mesurable, atteignable (et ambitieux), réaliste et temporellement défini.

☑️ Pourquoi ajouter des critères supplémentaires au SMART ?

Car malheureusement, les critères SMART ne sont pas suffisants pour te donner un maximum de chances d’atteindre ton objectif ! Pour t’aider, ton objectif soit également correspondre à tes valeurs et tes raisons d’être, tu dois être responsable de l’atteinte de cet objectif, et travailler sur cet objectif doit te procurer du plaisir.

☑️ Pourquoi est-il important de bien formuler ses objectifs ?

Car la formulation va transformer un rêve, un fantasme, en véritable objectif et te permettre de savoir quand tu l’as atteint; ce qui te permet d’enclencher un cercle vertueux qui aura un impact bénéfique sur ta motivation et ton estime de toi. Une formulation précise te permet également d’ajouter ton objectif à la liste des filtres des informations que ton cerveau doit faire remonter à ta conscience lorsqu’il traite toutes les informations qu’il reçoit à longueur de journée.

Rejoins mon laboratoire* d’expérimentations

Toutes les 2 semaines, je te partage des réflexions, des outils que j’ai testés, et des ressources qui pourraient te servir dans ta quête d’entrepreneure, directement dans ta boîte mail !

* Un laboratoire ???
Tout à fait ! J’aime bien m’imaginer comme une scientifique explorant les tréfonds du cerveau des solopreneures. Je considère ma newsletter comme un journal de bord relatant les questions que je me pose, les réponses que je trouve, les ressources que je teste et que je crée (que je t’enverrai d’ailleurs en avant-première ici) pour que tu puisses à ton tour les tester et voir si elles te conviennent !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.