Si tu me suis depuis un moment, tu as du voir passer des articles “bilan” sur la gestion de mon temps et de mes émotions (sinon, tu peux retrouver le tout premier, publié en janvier 2022, et le deuxième, disponible en version podcast, publié en juin 2022). En relisant mon article de juin, je me suis dit qu’une petite update sur la gestion de mon temps pouvait t’être utile, car je sais que je ne suis pas la seule à jongler entre mes clients et mon projet professionnel “personnel” pour développer mon entreprise.

Je suis actuellement en pleine expérimentation mais j’ai tout de même un peu de recul pour te faire un point d’étape et, peut-être, te donner de nouvelles idées pour gérer ton emploi du temps !

Assez de blabla, plongeons dans le vif du sujet !

🎙️ Écoute l’épisode de podcast

Tu veux t’abonner à mon podcast ? Clique ici pour le trouver sur ta plateforme d’écoute préférée !

Sommaire

  1. On pose le contexte : itinéraire de mon business
  2. Pourquoi 10 mois de retard pour lancer mon projet ?
  3. La gestion du temps : un problème de surface
  4. Travail sur les blocages émotionnels
  5. Détermination et organisation : les mots-clés du passage à l’action
  6. Résultat : la moitié de mon temps m’appartient !

🗺️ On pose le contexte : itinéraire de mon business

Pour que tu puisses comprendre la suite, un petit point “d’où viens-je / où vais-je” est nécessaire :

🤹‍♀️ Depuis 3 ans, je jongle entre un gros client pour lequel je travaille sur des campagnes de financement participatif pour des projets ludiques, et des clients plus petits pour lesquels je fais de la formation à la communication, et de la prestation dans le domaine de la communication web.

❤️ Depuis un peu plus d’un an, j’ai décidé de suivre mon cœur, mon pourquoi et mes raisons d’être et de monter un programme de formation en ligne pour accompagner les entrepreneuses à définir et atteindre leurs objectifs professionnels.

📍 Mon objectif de départ était de sortir ma formation début 2022, et elle sortira finalement le 7 novembre 2022 (10 mois de retard, il y a PIRE, non ? 🤓)

Instant promo ON

🎁 J’en profite pour te donner un lien vers la liste d’attente pour cette fameuse formation “Raisons d’être et objectifs” : si la thématique t’intéresse, inscris-toi pour bénéficier d’un petit cadeau à son lancement.

Instant promo OFF

Tu as maintenant l’essentiel des informations qui te permettront une compréhension optimale de la suite de cet article, on continue donc en parlant d’un sujet qui, je pense, doit te concerner : le retard dans tes projets.

🤔 Pourquoi 10 mois de retard pour lancer mon projet ?

Vaste question ! J’ai bien une réponse qui me vient immédiatement à l’esprit, et qui est, bien entendu, totalement incorrecte : c’est à cause de mes clients ! J’avais BEAUCOUP TROP de choses à faire pour eux et donc, je n’ai pas pu dégager du temps pour moi.

🥲 En disant cela, je fais surtout plaisir à mon ego en déchargeant toute la responsabilité de mes actes sur les autres. Il est possible que tu te dises la même chose à propos de tes projets. Dans la plupart des cas, cette croyance est fausse et, pour avancer, on va devoir mettre en place la lampe frontale, prendre une bonne grosse pelle, et creuser dans notre petite tête !

Bon, du coup, tu te doutes que si je t’écris, c’est que j’ai commencé à faire le travail et aujourd’hui, je peux regarder la situation avec un peu de recul, expliquer une partie du pourquoi et la solution que j’ai adopté.

⏰ La première explication qui me vient en tête, c’est que j’ai mal géré mon temps. Mais non, ce n’est toujours pas le véritable problème, et je t’explique pourquoi.

⏳ La gestion du temps : un problème de surface

🗓️ Back to 2021, année durant laquelle je me suis faite coacher pour une problématique de gestion du temps. A l’époque, c’était pour concilier mon blog de cuisine geek et mon activité professionnelle. Je me suis vite rendue compte que la gestion du temps avait bon dos, et que dans 99% des cas, ce n’est pas une problématique de gestion du temps qui nous ralentit, mais une problématique beaucoup plus profonde.

💸 Dans mon cas, le problème était (et est toujours) la valeur que j’accorde à mon propre travail versus celle que j’accorde au travail rémunéré par mes clients. Je considérais que le travail rémunéré par mes clients passait toujours en priorité, et que ce n’était pas si grave de passer moins de temps sur mes propres projets. Je pouvais me décevoir, mais je ne pouvais pas décevoir mes clients.

⚒️ Je précise que j’utilise PLEIN d’outils pour gérer mon temps, je connais les techniques et les théories liées à la gestion du temps, mais l’accumulation d’outils, bien que très satisfaisante, n’est pas LA solution miracle (de toutes façons, il n’existe pas de solution miracle, ce qui me permet de clore très vite ce chapitre).

En janvier 2022, dans cet article de blog, je notais :

✅ Savoir, ce n’est pas suffisant. Expérimenter, passer à l’action, c’est essentiel.

✅ Certains blocages émotionnels peuvent prendre complètement le dessus, et il est nécessaire de travailler dessus avant (ou au moins en parallèle) de travailler sur l’organisation. Parce-que si tu as décidé de mettre en place une organisation et que tout ton corps te crie qu’il n’a pas envie, qu’il n’est pas motivé, qu’il a peur… Tu fais quoi ?

Rien.

Ah si, tu culpabilises encore plus de ne rien faire !

Mes conclusions en janvier 2022 sont exactement les mêmes qu’en août 2022, mais ce qui a changé, c’est le VRAI passage à l’action. Avant d’y arriver, je te résume la situation depuis début 2022 :

🔸 J’ai laissé le temps accordé à mes clients prendre systématiquement le dessus sur le temps à passer sur mon projet de formation.

🔹 Ce qui a généré un énorme sentiment de frustration que j’ai plus ou moins enfouis au fond de moi (team déni total, toi-même tu sais 👍)

🔸 Ce sentiment a ressurgit de manière sourde et diffuse durant la première moitié de l’année (donc, c’était totalement gérable), et comme une grande “baffe dans ma figure” lorsqu’un événement est venu chambouler mon quotidien (le départ de mon binôme avec qui je travaillais chez mon client). Ca a clairement été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase déjà bien plein de mes émotions.

🔹 Je suis entrée en mode survie cet été en consacrant 100% de mon énergie disponible à mon client, le temps de former mon nouveau collègue.

🔸 J’ai pris 3 semaines de vacances en août, desquelles je suis rentrée à peu près reposée, pas 100 % en mode motivée / à bloc / en mode “c’est la rentrée, je vais tout déchirer”, MAIS j’ai mis en place des solutions pour travailler sur mes blocages émotionnels et passer à l’action.

Je t’explique.

⚙️ Travail sur les blocages émotionnels

Lorsque j’ai vu que mes émotions (qui venaient de ma frustration) commençaient à déborder et qu’à chaque veille de règles, je perdais le contrôle, étant tantôt en colère, tantôt au fond du seau, j’ai décidé de me faire accompagner par une psychothérapeute. Je voulais initialement partir sur une thérapie longue avec une psychologue ou psychiatre, mais j’ai finalement choisi, pour diverses raisons, de tester la régulation émotionnelle avec la méthode TIPI, qui est, au final, tellement simple à mettre en œuvre que ça m’a complètement désarçonné.

Je t’explique la méthode en gros : à chaque fois que je ressens une émotion qui provoque chez moi des sensations physiques désagréables, au lieu d’entrer dans une boucle infernale qui amplifie mes ressentis, je ferme les yeux pendant une minute et observe mes sensations physiques. Si tout se déroule comme prévu, ces sensations devraient rapidement diminuer, et, en théorie, la prochaine fois que je serai confrontée à la situation qui a déclenché cet état, je ne devrais plus ressentir ces manifestations physiques, et de ce fait, mieux gérer émotionnellement.

⚠️ Mon explication est ultra schématique, elle nécessiterait beaucoup plus de détails et de nuances, mais je pense que tu as compris le principe. Je précise que j’ai fait quelques recherches et que les principes de cette méthode ne semblent pas être scientifiquement démontrés au moment où je te parle. Néanmoins, les mécanismes qui la sous-tendent me semblent être cohérents avec ce que j’ai pu lire sur le cerveau, et je ne vois pas de dangers à appliquer cette méthode, ni aliénation, ni dérive sectaire. Peut-être que je suis passée à côté de quelque chose (je ne suis pas infaillible) et je t’invite bien entendu à te renseigner si jamais tu souhaites tester la méthode TIPI.

😍 Ceci étant dit, le fait est que cette méthode m’a bien aidé à reprendre le dessus, me confronter à des situations désagréables tout en passant par dessus avec un peu plus de légèreté et passer à l’action ! Donc, de mon côté, c’est un grand OUI !

Si tu as suivi, le travail sur les blocages émotionnels n’était que la première partie du plan, on passe à la suite avec détermination !

🔥 Détermination et organisation : les mots-clés du passage à l’action

👆 Avant l’été, j’avais pris une grande décision, et je l’avais annoncée à mon client : à partir de maintenant, j’allais faire au grand maximum un mi-temps pour lui. En pratique, je n’ai pas du tout appliqué cette décision, laissant les missions client absorber mon énergie et mon temps, le tout avec un maximum de frustration !

Alors, à la rentrée de septembre, après mes 3 semaines de vacances, j’ai décidé que cette situation devait immédiatement cesser, au risque de me retrouver à nouveau dans un état de frustration ingérable. J’étais ultra déterminée, et j’ai décrété que “intransigeance” serait mon mot d’ordre pour la fin de l’année. J’ai donc décidé de :

🔸 Segmenter mon emploi du temps en demi-journées : durant une demi-journée, soit je travaille pour moi, soit je travaille pour un client. Et lorsque je travaille pour moi, HORS DE QUESTION de faire une tâche pour mon client, même si elle est rapide, même si elle est urgente. J’essaie d’être INFLEXIBLE sur ce point, qui m’a souvent mis dans la panade (tu sais, la tâche qui devait durer 5 minutes et qui au final t’a mangé une bonne heure ? Oui, c’est elle 👋).

🔹 Répartir, chaque vendredi, mes demi-journées de la semaine suivante en fonction des rendez-vous déjà pris. Je les note sur mon agenda partagé avec l’équipe de mon client. Il sait donc quand je ne suis pas disponible pour lui.

🔸 Re-dire à mon client que j’allais, cette fois, appliquer mon mi-temps maximum, ce qu’il a accueilli avec beaucoup de compréhension et bienveillance.

🔹 Demander à mon compagnon de faire le point tous les soirs avec moi pour s’assurer que je tenais bien mes engagements de répartition du temps.

🔸 Annoncer la date de lancement de ma formation et détailler mon plan marketing de lancement avec des dates butoir, afin de ne plus avoir à réfléchir et juste à le dérouler au fur et à mesure. Cela afin de tuer dans l’œuf toute tentative de mon cerveau de trouver 1,000 excuses pour me ralentir ou me faire abandonner.

En voilà un plan bien ficelé ! Je peux te dire que ça fait maintenant 2 mois que je le tiens, et j’en suis extrêmement fière !

💪 Résultat : la moitié de mon temps m’appartient !

Je vais quand même être honnête avec toi : ce n’est pas facile tous les jours de tenir ce plan.

J’ai ressenti beaucoup de culpabilité à l’idée de ne pas faire toutes les tâches sur ma to-do list pour mon client le jour où je l’avais décidé, mais je me suis rendue compte que ces to-do list trop chargées étaient en fait des cercles vicieux : je fais des to-do list trop chargées, et après je me sens coupable de ne pas les remplir intégralement.

👍 Le point positif de l’expérience, c’est que je me rends compte que tout n’est pas urgent / important (coucou la matrice d’Eisenhower) et j’apprends à aller à l’essentiel (et je te renvoie à mon article de blog sur l’essentiel).

Je ressens également beaucoup de culpabilité à refuser certaines tâches de mon client qui arrivent trop tardivement ou qui sont trop importantes pour être casées dans mon emploi du temps. Apprendre à dire non, c’est quelque chose que je fais de mieux en mieux, mais c’est toujours douloureux.

👍 Mais le point positif, c’est que plus je me force à dire non et à repousser des tâches au lendemain, moins je ressens de culpabilité. Je suis donc de plus en plus sereine sur mon emploi du temps !

Et les résultats sont là : je me sens beaucoup plus productive et j’avance dans la mise en ligne de ma formation en ligne et la communication autour, je parviens à être plus stricte avec mon emploi du temps “client” et j’arrive à être un peu plus sereine au quotidien !

⏰ Comble du bonheur : en ce début de semaine, je faisais le point sur le temps traqué la semaine dernière (j’utilise l’application Toggl pour ça), et je me suis rendue compte que j’ai passé exactement 50 % de ce temps sur ma formation 🍾

🎉 Le genre de petite victoire qui me donne du courage et qui renforce ma détermination et mon intransigeance pour la suite !

J’espère que ce retour d’expérience a pu t’aider à faire le point sur ta propre situation, ta gestion du temps, ta gestion des émotions… Si toi aussi tu jongles entre clients et projets professionnels personnels ! Dis-moi tout en commentaire !

Rejoins mon laboratoire* d’expérimentations

Toutes les 2 semaines, je te partage des réflexions, des outils que j’ai testés, et des ressources qui pourraient te servir dans ta quête d’entrepreneure, directement dans ta boîte mail !

* Un laboratoire ???
Tout à fait ! J’aime bien m’imaginer comme une scientifique explorant les tréfonds du cerveau des solopreneures. Je considère ma newsletter comme un journal de bord relatant les questions que je me pose, les réponses que je trouve, les ressources que je teste et que je crée (que je t’enverrai d’ailleurs en avant-première ici) pour que tu puisses à ton tour les tester et voir si elles te conviennent !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.