🤓 Comme à peu près 80 % des entrepreneurs du web en cette fin d’année, je vais te parler de bilan. Mais pas de ton bilan de fin d’année. Ni de comment réaliser un bilan. Non. Le hasard du calendrier fait que j’ai lancé ma toute première formation fin novembre, et qui dit “gros projet terminé” dit “on fait le bilan” !

Donc, ce que je te propose, c’est un cas pratique de bilan qui va t’être super utile, et ce pour plusieurs raisons :

  • Si tu prévois de lancer ta propre formation, tu vas pouvoir comparer tes chiffres aux miens. Cela peut être utile lorsque tu vas devoir te pencher sur le critère “Réaliste” de tes objectifs SMART !
  • Tu vas pouvoir t’inspirer de mon plan marketing, de ma méthode ou de mes réflexions pour alimenter ton propre travail.

💯 J’ai décidé d’être totalement transparente sur ce bilan, je vais donc TOUT partager avec toi, mes réussites comme mes erreurs, en gardant l’espoir que cela pourra t’être utile.

😋 Pour ne pas être trop indigeste (car, oui, je fais des bilans très très très détaillés), ce bilan est découpé en 3 parties distinctes, qui seront publiées chacune à 1 semaine d’intervalle. Je mettrai les liens ci-dessous à jour dès qu’un nouvel article sera publié :

Après la publication de la partie 1 la semaine dernière, on continue avec la deuxième partie de ce bilan !

🎙️ Écoute l’épisode de podcast

Tu veux t’abonner à mon podcast ? Clique ici pour le trouver sur ta plateforme d’écoute préférée !

Sommaire

  1. Carte mentale de mon bilan
  2. Publicités Facebook / Instagram
  3. Chiffres du mailing
  4. Google Analytics et données relatives à mon site web
  5. La suite au prochain article / épisode !

🗺️ Carte mentale de mon bilan

Pour commencer, je partage avec toi l’outil star de mes bilans, à savoir la carte mentale. Pour moi, c’est THE outil qui me permet de structurer mes pensées. J’ai d’ailleurs publié un article de blog sur le sujet, si tu veux en savoir plus.

📝 Bref. Pour commencer à travailler sur mon bilan, j’ai simplement ouvert une page Notion (une page d’un quelconque outil de traitement de texte aurait tout aussi bien fait l’affaire d’ailleurs !), et j’ai commencé à écrire, écrire, écrire. Tu sais, l’exercice du vomi de cerveau dont je parle régulièrement ? Je l’ai bien entendu appliqué tout en structurant mon document en 4 parties distinctes :

  • Bilan chiffré
  • Bilan moral
  • Pistes de réflexion pour la suite
  • Ressources (celles que je souhaitais te partager à l’issue du bilan : épisode de podcast, formation…)

🤓 Assez rapidement, je me suis retrouvée avec un document de 4700 mots (et si le nombre de mots ne te parle pas trop, sache que c’est plutôt long. A peu près une dizaine de pages en format Word), bien exhaustif… mais j’avais énormément de mal à avoir une vision globale de mon bilan de lancement de formation.

🌍 Et, pour ma part, j’ai un besoin presque VITAL d’avoir une vision globale de tout ce dans quoi je m’engage dans la vie. Si je ne comprends pas pourquoi je fais les choses, si je ne vois pas comment ces choses vont évoluer dans un système, je suis incapable de me mettre en action. Ce qui fait de moi quelqu’un d’un peu lent au démarrage (parce-que je dois absorber, voire me mettre en quête, de tout un tas d’informations), mais de terriblement efficace pour ensuite aller à l’essentiel et prévoir les retombées de mes actions.

Donc, à ce moment-là du bilan, je nageais dans une espèce de gloubi-boulga de mots et de chiffres, et c’est pourquoi j’ai dégainé mon outil magique : la carte mentale !

🗺️ Comme je te l’ai dit en introduction, j’ai décidé de te partager cette carte mentale, qui contient absolument toutes les informations relatives à mon bilan. Tu vas pouvoir l’utiliser comme support de lecture de cet article de blog, et de mon épisode de podcast. Tu peux la consulter directement dans le bloc ci-dessous (qui est interactif : tu peux zoomer, dézoomer, et cliquer pour replier ou déplier une branche de la carte), ou cliquer ici pour ouvrir un nouvel onglet interactif et interagir avec elle.

📱 Publicités Facebook / Instagram

1️⃣ Première salve : point sur le coût par inscription et le paramétrage des publicités

J’ai débuté les publicités Facebook / Instagram assez tôt dans mon process de création de formation : dès le lancement de mon freebie #1, A.K.A. le challenge “5 jours pour des objectifs SMART & Beyond“, début novembre 2021. L’idée étant de récolter un maximum d’adresses email en dehors de la sphère de ma minuscule communauté.

🗓️ Du 2 novembre au 31 décembre 2021, j’ai donc :

  • Dépensé 300 €,
  • Récolté 151 inscrits confirmés sur ma mailing list.

Facebook m’indique que chaque inscrite m’a coûté 1,21 €, mais en réalité, le coût effectif était de 2 € par inscription. Et ce n’est pas exceptionnel, il faut bien l’avouer.

🧐 Pourquoi le coût par inscription réel est plus élevé que celui que Facebook m’indique ? A cause du double opt-in ! Je t’explique.

✉️ J’avais configuré une campagne de conversion sur Facebook, c’est à dire que Facebook devait montrer ma publicité à des personnes susceptibles de s’inscrire à ma newsletter (et donc, qui verraient la page de remerciement qui s’affiche lorsqu’elles renseignent leur adresse email et cliquent sur “s’inscrire”). J’ai pu faire cela grâce à l’installation sur mon site du Pixel Facebook qui permet de traquer si une personne clique sur ma publicité, puis ensuite voit cette page qui ne s’affiche que lorsque la personne renseigne sont adresse email.

📈 Fort des données du Pixel, Facebook m’indique donc que chaque inscription m’a coûté 1,22 €, mais c’est sans compter le “double opt-in” que j’ai mis en place sur mon outil de mailing (Mailerlite) pour l’inscription à ma newsletter. Afin d’être en conformité avec la loi RGPD (le “Règlement Général sur la Protection des Données”), je dois être certaine que chaque personne inscrite sur ma liste email est vraiment consentante pour recevoir mes emails. Pour cela, lorsqu’elle s’inscrit, elle reçoit automatiquement un email lui demandant si elle est certaine de vouloir s’inscrire à ma liste, et ce n’est que lorsqu’elle clique sur le bouton de validation dans cet email qu’elle reçoit le premier email de mon challenge, et qu’elle est ajoutée à ma liste d’inscription pour ma newsletter.

🤔 Cela peut paraître un peu contre-productif, car, avec le double opt-in, j’ajoute de la friction dans mon processus d’inscription (et donc, je perds des abonnées), mais, dans un autre sens, je m’assure un maximum d’engagement sur ma liste email, et je suis certaine que les personnes présentes souhaitent véritablement recevoir des nouvelles de ma part.

2️⃣ Deuxième salve : changement d’audience et meilleur coût par inscription !

Un peu moins d’un an passe avant que je n’aie à nouveau recours aux publicités. Je décide de lancer une deuxième salve pour mettre à l’honneur mon deuxième Freebie (la checklist des objectifs) durant le pré-lancement de ma formation.

🗓️ Du 26 septembre au 6 novembre 2022, j’ai donc :

  • Dépensé 200 €,
  • Récolté 217 inscrites supplémentaires sur ma mailing list,
  • Pour un coût réel par inscription de 0,92 €.

🎉 Et je remarque avec délectation que mon coût par inscription a été divisé par 2 depuis ma dernière campagne : il y a de la progression, et j’aime ça ! Mais comment expliquer cela ?

👥 L’explication vient du choix de mon audience. Lors de la première salve, j’ai décidé de choisir une audience basée sur les centres d’intérêts, et je n’en n’ai renseigné que 2 : “entrepreneuriat” et “motivation” (depuis, après des entretiens avec les équipes Facebook, j’ai appris que lorsque l’on lance des publicités basées sur les centres d’intérêt, il vaut mieux en spécifier au moins 6-7 pour que l’audience soit bien large et que l’algorithme ait toute la latitude pour bien travailler). Cette fois-ci, j’ai choisi de me baser sur une audience similaire à ma liste email, et on dirait que l’algorithme a apprécié !

3️⃣ Troisième salve : l’erreur à ne pas répéter

Pour cette troisième salve de publicités, j’ai décidé de tester, tout en sachant que c’était une erreur, les publicités Facebook / Instagram qui pointaient directement sur ma page de vente, durant ma période de lancement.

🗓️ Du 7 novembre au 21 novembre, j’ai donc :

  • Dépensé 120 €,
  • Obtenu 181 visites de ma page de vente de formation,
  • Pour un coût par clic sur ma publicité de 0,87 €.

💸 Déjà, le coût par clic est vraiment trop haut. Pour cette campagne, on n’est pas sur un coût par inscription sur ma liste email comme les 2 précédentes campagnes, mais sur une campagne de trafic, et donc, ici, Facebook va montrer ma publicité à toute personne susceptible de cliquer sur ma publicité. C’est donc une action beaucoup moins engageante, et elle devrait être inférieure à 0,10 € sur ce type de publicité.

Pourquoi cette campagne était une erreur ?

🎯 Parce que j’ai paramétré ma pub pour qu’elle soit du retargeting, c’est à dire qu’elle ne soit diffusée qu’à des personnes inscrites à ma mailing list ou qui ont déjà interagi avec mes pubs… Mais j’ai aussi ajouté une audience similaire à ma mailing list car j’avais peur que l’audience totale de la publicité ne soit pas assez large. J’ai donc inclus dans le lot des personnes qui n’avaient certainement jamais entendu parler de moi.

🤯 Et vendre une formation, juste grâce à une pub, à des personnes qui ne me connaissent pas et qui ne sont pas prêtes psychologiquement à acheter ma formation… C’est une hérésie (et je ne pèse même pas mes mots). C’est hautement improbable. Certes, cette salve de publicités m’a assuré un trafic minimum sur ma page de vente durant mon lancement, mais ce trafic n’était pas du tout qualifié

😇 En programmant cette campagne, je savais que c’était une erreur, mais j’avais besoin de le faire… J’en ai tiré les leçons, et je sais que je ne recommencerai plus !

✉️ Chiffres du mailing

💪 J’ai mis un peu de temps à trouver le courage pour envoyer des emails à ma liste de diffusion. Le pré-lancement de ma formation a été le déclic pour commencer !

🏃‍♀️ J’ai commencé, à envoyer une newsletter toutes les 2 semaines du 26 septembre au 7 novembre (2 mails envoyés, avec un taux d’ouverture de 50 % et un taux de clic d’environ 4 %), puis j’ai attaqué les hostilités avec le marathon du lancement, du 7 au 21 novembre, pour lequel j’avais prévu l’envoi de 6 mails en 2 semaines. Comme beaucoup d’entrepreneuses qui débutent, je n’étais pas très à l’aise avec l’idée d’envoyer autant de mails en si peu de temps, et j’avais peur d’avoir énormément de désinscriptions.

👍 Au final, je suis très heureuse de m’être imposée ce challenge (même si je n’ai envoyé que 5 mails, dans ma séquence de lancement, au lieu des 6 prévus initialement ! On en reparle dans le bilan moral la semaine prochaine, d’ailleurs !), car cela n’a pas été si catastrophique :

  • Au lancement de la séquence mail de vente, j’avais 368 inscrites,
  • Au 1er décembre (soit une semaine après la fin de la période de lancement), j’avais 338 inscrite.
  • Taux d’ouverture moyen : 53 %
  • Taux de clic moyen : 10 %

👋 Je n’ai eu “que” 30 désinscriptions, soit 10 % de ma liste. Sachant qu’une partie de ma liste avait été recrutée un an plus tôt et que je n’avais, entre temps, envoyé que 2 mails, je trouve que les résultats ne sont pas si mauvais !

📊 Google Analytics et données relatives à mon site web

👀 Ce bilan chiffré ne serait pas complet sans un petit coup d’œil à Google Analytics ! Du 26 septembre au 21 novembre (soit toute la période de pré-lancement et de lancement de ma formation), voici les données relatives à mon site web :

  • 980 visiteurs (soit 18 par jour en moyenne),
  • 568 viennent de la publicité Facebook / Instagram (soit 58 %),
  • 60 viennent de mes newsletters (soit 6 %, environ 10 personnes par newsletter),
  • 58 viennent de mon LinkTree (donc, ont cliqué dans la bio de mon compte Instagram – soit 6 %).

Grâce à ces chiffres, je vois que mes efforts sur ma newsletter et mon compte Instagram durant cette période n’ont pas été vains, même si on peut grandement les améliorer sur le long terme avec la stratégie adéquate !

👉 La suite au prochain article / épisode !

Dans cet article, je t’ai parlé de mes chiffres et de la façon dont je paramètre mes campagnes de publicités Facebook / Instagram. La semaine prochaine, nous parlerons de mon bilan moral et des réflexions que je vais développer pour mes prochains lancements de formation.

Rejoins mon laboratoire* d’expérimentations

Toutes les 2 semaines, je te partage des réflexions, des outils que j’ai testés, et des ressources qui pourraient te servir dans ta quête d’entrepreneure, directement dans ta boîte mail !

* Un laboratoire ???
Tout à fait ! J’aime bien m’imaginer comme une scientifique explorant les tréfonds du cerveau des solopreneures. Je considère ma newsletter comme un journal de bord relatant les questions que je me pose, les réponses que je trouve, les ressources que je teste et que je crée (que je t’enverrai d’ailleurs en avant-première ici) pour que tu puisses à ton tour les tester et voir si elles te conviennent !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.